Date de publication: 13/03/2024

Me Denise Brosseau, candidate à la présidence de la Chambre des notaires

Me Denise Brosseau, notaire reconnue dans le monde des ordres professionnels et ancienne directrice par intérim du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ), présente sa candidature à la présidence de la Chambre des notaires du Québec pour l'élection du jeudi 11 avril 2024. Forte de son expérience significative et de son engagement indéfectible envers la profession, Me Brosseau ambitionne de révolutionner la pratique notariale, avec un accent particulier sur la nécessité d'assurer une évolution constructive du droit de la copropriété.

Ses objectifs, ambitieux et tournés vers l'avenir, comprennent la réforme de la Loi sur le notariat pour l'adapter aux défis actuels, le développement d'une stratégie globale qui implique activement notaires, associations professionnelles et autres intervenants, l'intensification du lobbying auprès des autorités pour revaloriser la profession notariale, une gestion financière responsable pour assurer des cotisations équitables, la simplification du cadre réglementaire de la pratique, et la mise à disposition de ressources essentielles au bon fonctionnement des études notariales. Un point saillant de sa campagne est son désir de revitaliser l'image de la profession notariale, en mettant en lumière sa modernité et son importance fondamentale dans la société contemporaine.

Sa candidature promet également de s'attaquer à la professionnalisation du métier de gestionnaire de copropriété. En s'appuyant notamment sur son expérience au sein du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ), Me Brosseau souhaite mettre en œuvre des standards de qualité élevés, renforçant ainsi la formation, l'éthique et la responsabilité dans ce secteur clé.

Me Brosseau se positionne comme une visionnaire, prête à guider la Chambre des notaires du Québec vers de nouveaux horizons, avec la ferme intention de rendre la profession notariale encore plus pertinente et adaptée aux exigences du 21e siècle.

Par Me Yves Joli-Coeur, avocat émérite et président du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ).